La nouvelle estimation des ressources minérales et le nouveau modèle litho-structural de Radisson livre des teneurs accrues à O’Brien; 9.48 g/t Au en ressources indiquées et 7.31 g/t Au en ressources inférées.

Faits saillants du communiqué:

La nouvelle estimation des ressources minérales

En utilisant une teneur de coupure de 5.00 g/t Au, la nouvelle estimation des ressources minérales montre :

  • Ressources Indiquées de 949,700 tonnes à 9.48 g/t Au, pour un total de 289,400 oz Au
  • Ressources Inférées de 617,400 tonnes à 7.31 g/t Au, pour un total de 145,000 oz Au

La nouvelle estimation des ressources minérales intègre :

  • Une nouvelle interprétation litho-structurale, publiée en mars 2019
  • 16 201 mètres de forage complétés sur les zones F, 36E et Vintage.

Forte augmentation des onces d’or contenues et de la teneur moyenne en or

La nouvelle estimation des ressources démontre une forte augmentation des onces par mètre vertical, alors que la teneur et le nombre d’onces ont augmenté dans toutes les catégories de ressources à toutes les teneurs de coupure. (Voir tableau 1 ici-bas) 

Le nouveau modèle litho-structural révèle les secrets des hautes teneurs de l’ancienne mine O’Brien

Le nouveau modèle structural a permis d’obtenir une meilleure compréhension du projet aurifère O’Brien, démontrant une forte compatibilité avec l’information historique et la géométrie des contrôles structuraux de l’ancienne mine, où seulement 3 veines ont représenté 90% de la production historique à une teneur moyenne de 15.25 g/t Au.

Le nouveau modèle litho-structural ouvre le potentiel d’exploration de la propriété O’Brien en profondeur et en extension latérale (Voir vue longitudinale du projet O’Brien)

Les ressources courantes ont été définies seulement jusqu’à une profondeur de 550 mètres. Deux sondages historiques ont donné 17.46 g/t Au sur 1 m et 13.68 g/t Au sur 0.32m à des profondeurs excédant 1 000 mètres. D’autres mines à l’intérieur du camp ont atteint des profondeurs excédant 1000 m. Les ressources courantes sont adjacentes à l’ancienne mine O’Brien qui demeure ouverte en profondeur et où la production historique s’étend jusqu’à 1 100 mètres.

Plusieurs cibles de forage d’expansion des ressources et d’exploration sont définies :

  • En extension verticale des zones 36E et F (dessous 550 mètres)
  • Par des cibles de forage intercalaire et d’extension de la Zone Kewagama
  • Sur la zone Vintage
  • Près de la surface sur O’Brien Ouest

Rouyn-Noranda, Québec : Ressources minières Radisson Inc. (TSXV: RDS) («Radisson» ou la «Société») est heureuse d’annoncer la publication de la nouvelle estimation des ressources courantes du projet O’Brien détenue à 100% et située le long de la faille Larder-Lake-Cadillac (« L-L-C »), à mi-chemin entre Rouyn-Noranda et Val-d’Or en Abitibi-Témiscamingue, Québec (Voir figure 1 et figure 2). L’estimation des ressources courantes, datée du 15 juillet 2019, a été préparée conformément à la norme canadienne 43-101 (« NI 43-101 ») par le consultant indépendant Kenneth Williamson 3DGeo-Solution. Les secteurs zone F, 36E et Kewagama du projet O’Brien ont été identifiés sur un corridor de 1,5 km au sud de la faille L-L-C. La zone Vintage est parallèle et se situe entre 30 et 85 mètres au nord de la faille L-L-C.

Le tableau 1 montre les résultats de la nouvelle estimation de la ressource minérale in-situ à une teneur de coupure de 5.00 g/t Au et la sensitivité à d’autre teneurs de coupure.

Ressources Minérales à une teneur de coupure de 5.00 g/t Au et scénarios de sensibilité à d'autres coupures

IndiquéesPrésumées
SecteurTeneur de coupureTonnageTeneur
(g/t Au)
Onces
(Au)
TonnageTeneur
(g/t Au)
Onces
(Au)
Ensemble des secteurs7.00544,60012.16212,800243,6009.6975,900
6.00712,10010.82247,700374,7008.54102,900
5.00949,7009.48289,400617,4007.31145,000
4.001,350,3007.99346,700975,0006.27196,600
3.501,599,9007.32376,8001,208,1005.78224,700
3.001,906,2006.67408,7001,500,2005.29255,000
  1. La personne qualifiée indépendante pour le présent Estimé de Resource Minérale 2019, tel que défini par NI 43-101, est Kenneth Williamson de Kenneth Williamson 3DGeo-Solution. La date effective de l’estimé est le 15 juillet 2019.
  2. Les ressources minérales sont classifiées comme Ressources Minérales Indiquées et Présumées; cette classification est basée sur la Définition des Standards ICM 2014.
  3. Ces Ressources Minérales ne sont pas des Réserves Minérales puisque qu’elles n’ont pas de viabilité économique démontrée.
  4. Les résultats sont présentés in-situ et non-dilués.
  5. La sensitivité fut évaluée en utilisant des teneurs de coupure de 3.00 g/t Au à 7.00 g/t Au. La teneur de coupure est fonction des conditions fluctuante du marché (prix de l’or, taux de change, coûts d’extraction, etc) et se doit donc d’être ré-évaluer en conséquence.
  6. La teneur de coupure de base de 5.00 g/t Au est établie considérant la nature filonienne des zones minéralisées, un prix de l’or de 1,350.00 US$/oz ou 1,755 C$/oz en utilisant un taus de change de 1.30, une récupération de 87.4%, un prix de vente de l’or de 5.00 C$/oz, un coût de minage global de 67.50 C$/t, un coût d’usinage de 65.00 C$/t et des coûts d’administration et environnementaux de 32.50 C$/t.
  7. Une teneur d’écrêtage de 60.00 g/t Au fut appliquée aux teneurs des échantillons avant la création des composites. La longeur des composites est établie à 1.50 m. L’interpolation fut réalisée en utilisant une méthode Inverse de la distance au cube (ID3) dans un model de blocs composé de cellules de 3m x 3m x 3m.
  8. La densité (g/cm3) utilisée pour l’ensemble des zones minéralisées est de 2.82 g/cm3, et se base sur les données disponibles.
  9. Une épaisseur minimum de 1.5 m fut appliquée à la construction du modèle des zones minéralisées, qui se compose de 63 zones minéralisées distinctes.
  10. Suivant les recommandations du Formulaire 43-101F1, les nombres de tonnes et d’onces métriques sont arrondis à la centaine près. Toutes différences dans les totaux est un effet de cet arrondissement.
  11. Kenneth Williamson 3DGeo-Solution n’est pas au courant de l’existence de problèmes environnementaux, de permis, légaux, fiscaux, socio-politiques ou autres problèmes pouvant avoir un impact sur le présent Estimé de Ressource Minérale

Kenneth Williamson 3DGeo-Solution considère l’estimation de ressource minérale 2019 comme étant fiable et basée sur des données de qualités, des hypothèses raisonnables et des paramètres qui respectent la définition des Standards ICM 2014. Kenneth Williamson 3DGeo-Solution considère que les résultats démontrent un potentiel économique raisonnable à l’extraction minérale.

«Nous sommes emballés par l’augmentation substantielle des teneurs pour toutes les catégories de ressources courantes du projet O’Brien. À une teneur de coupure de 5 g/t Au, les ressources indiquées augmentent de 74%, pour 289 400 onces à une teneur de 9.48 g/t Au. Le nouveau modèle litho-structural ne définit pas simplement une ressource robuste, mais ouvre l’ensemble de la propriété pour son potentiel d’exploration et d’expansion des ressources. Ces résultats proviennent de la collaboration d’une équipe géologique et de consultants de grande qualité » commente Mario Bouchard, Président et chef de la direction.

«Le projet O’Brien se positionne désormais comme l’un des rares projets aurifères à haute teneur non développé au Canada. Radisson demeure concentrée sur l’expansion des ressources du projet O’Brien et la démonstration de son plein potentiel d’exploration, afin d’offrir une croissance supérieure à ses actionnaires dans un contexte de développement durable et en respect à l’égard de toutes les parties prenantes ».

Tableau comparatif Estimation des Ressources courantes 2019 vs 2018 à une teneur de coupure de 5.00 g/t Au

 IndiquéesPrésumées
Tonnage
(t)
Teneur
(g/t Au)
Onces
(Au)
Tonnage
(t)
Teneur
(g/t Au)
Onces
(Au)
Juillet 2019949,7009.48289,400617,4007.31145,000
Mars 2018624,7348.30166,671416,1237.2195,508
Variance+52%+14%+74%+48%+1%+52%

Nouvelle estimation des ressources minérales et nouveau modèle litho-structural

La nouvelle interprétation structurale se base sur l’information provenant des sondages courants et historiques démontrant une grande compatibilité avec l’information historique et la géométrie de l’ancienne mine O’Brien, où 90% de la production provenait du croisement d’un système de veines conjuguées (Sauvé et Trudel, 1990). Trois orientations minéralisées préférentielles dominent : EST-NORD-EST (« ENE »), EST-SUD-EST (« ESE ») et EST-OUEST (« EW »). La faille régionale du Lac Imau, un corridor de failles profond, recoupe la faille Larder-Lake-Cadillac au cœur de la propriété O’Brien. Cette faille d’orientation EST-SUD-EST est l’une des structures majeures contrôlant la distribution de l’or.

Des vecteurs d’enrichissement, montrant une forte plongée vers l’est, ont été identifiés sur les secteurs : zone F, 36E, Kewagama et Vintage. Ces vecteurs sont présents au croisement de veines de quartz conjuguées d’orientations ENE et ESE, et le long de l’axe des plis asymétriques qui affectent par endroit ces veines de quartz. À l’intérieur du secteur des ressources courantes, la continuité verticale des vecteurs d’enrichissement a été identifiée par forage jusqu’à une profondeur de 550 mètres alors qu’elle s’étend pour le moment jusqu’à une profondeur de 1,100 mètres pour l’ancienne mine O’Brien.

Une présentation sommaire des travaux d’interprétation et de la révision du modèle litho-structural peut être consultée (en anglais seulement) sur le site web de la société en cliquant le lien suivant :

Voir modèle litho-structural 3D du projet O’Brien

L’estimation des ressources minérales actuelle fut élaborée sur la base du modèle litho-structural décrit ci-haut. Les zones minéralisées furent construites en étroite association avec les structures et les vecteurs d’enrichissement interprétées dans le nouveau modèle litho-structural.

Ce modèle de zones minéralisées étant contrôlé par des contraintes structurales et géométriques résulte en un modèle démontrant une meilleure continuité des fortes teneurs en or à l’intérieur des zones minéralisées.

Une description détaillée des prémisses utilisées ainsi que des paramètres utilisés est disponible dans un rapport technique qui sera disponible sur SEDAR et sur le site web de Radisson dans les 45 jours suivant ce communiqué de presse.

Radisson recherchera a accroitre les ressources minérales de la propriété O’Brien par forage en ciblant l’extension verticale des vecteurs d’enrichissement reconnus dans les zones 36E, F et Kewagama, et en testant d’avantage la zone Vintage et une zone peu profonde dans le secteur O’Brien Ouest. Radisson considère également le forage intercalaire des zone riches en or actuellement classifiées en ressource inférée et pour lesquelles un potentiel de conversion de la catégorie de ressource existe.

Personne qualifiée

Richard Nieminen, géo., Directeur de l’Exploration, agit en tant que personne qualifiée pour Radisson selon le Règlement 43-101 et a révisé et approuvé l’information technique contenue dans ce communiqué de presse.

La Personne Qualifiée responsable de l’estimation des ressources minérales, tel que défini par le règlement 43-101, est Kenneth Williamson, M. Sc., géo., géologue consultant chez Kenneth Williamson 3DGeo-Solution. Kenneth Williamson déclare qu’il a lu ce communiqué de presse et que l’information scientifique et technique présentée est conforme.

À propos de Ressources Minières Radisson Inc.

Radisson est une société d’exploration minière basée au Québec. Le projet O’Brien, détenu à 100%, recoupé par la faille régionale de Cadillac, est localisé à l’intérieur du camp minier Bousquet-Cadillac et constitue le principal actif de Radisson. Le camp minier Bousquet-Cadillac a produit plus de 21 000 000 d’onces d’or au cours des 100 dernières années. Le projet est l’hôte de l’ancienne mine O’Brien, considérée avoir été le principal producteur d’or à fortes teneurs de la ceinture de roches vertes de l’Abitibi à l’époque de sa production (1 197 147 tonnes métriques à 15.25 g/t Au pour 587 121 onces d’or entre 1926-1957; Kenneth Williamson 3DGeo-solution, juillet 2019).

Pour toutes informations, visitez notre site web au www.radissonmining.com ou contactez :

Mario Bouchard

Président et chef de la direction

(819) 277-6578

mbouchard@radissonmining.com

Certaines informations décrites sont sujettes à l’approbation des autorités règlementaires. La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de règlementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Énoncés prospectifs : Ce communiqué de presse peut contenir certains énoncés prospectifs. Toutes les affirmations incluses aux présentes, incluant la Date de clôture prévue, mais excluant certains faits historiques, correspondent à de l’information prospective et ces énoncés comprennent des éléments de risque et d’incertitude. Nul ne peut garantir que ces énoncés se révèleront exacts et il s’ensuit que les résultats réels et les évènements futurs pourraient différer considérablement de ceux anticipés par de tels énoncés. Ces risques et incertitudes qui pourraient faire en sorte que ces énoncés changent de façon importante, ainsi que les hypothèses retenues pour développer de tels énoncés sont décrits dans la documentation de divulgation de Radisson sur le site web de SEDAR au www.sedar.com.